Les vaccins vivants polyvalents plus efficaces pour protéger le fœtus du virus BVD et réduire le risque d'avortements

45 % d’avortements en moins et 85 % de réduction du risque d’infection foetale.

Voilà les bénéfices de la vaccination contre le virus de la BVD, comme le confirme

la méta-analyse de 44 publications scientifiques rigoureusement sélectionnées pour

la qualité des travaux et l’interprétation possible de leurs résultats.  Autres conclusions :

l’efficacité supérieure des vaccins vivants atténués polyvalents (BVDV1 et BVDV2). 

Continuer ...
Continuer ...

Le programme d’éradication de la BVD est économiquement rentable en Suisse depuis 2015 avec un bénéfice estimé à plus de 38 millions € de 2008 à 2021

 

Le programme suisse d’éradication de la BVD afficherait un bénéfice de 44,9 millions de francs suisses (FS) pour le secteur laitier du pays, soit 38,4 millions €. Et ce, pour la période courant de sa mise en œuvre en 2008 jusqu’à 2021 où la BVD devrait être éradiquée. C’est la conclusion commune de la Faculté vétérinaire de Bern et du Collège Royal vétérinaire de Londres.   

Continuer ...
Continuer ...

Programme d'éradication de la BVD : des incidences limtées en Suisse sur la santé de la mamelle, la repro et la production laitière

Programme d'éradication de la BVD : des incidences

Continuer ...
Continuer ...

Les éleveurs prêts à vacciner si leur vétérinaire le leur conseille

Une étude téléphonique auprès de 400 éleveurs montre que 70% des éleveurs seraient prêts à vacciner pour la prévention de la BVD si leur vétérinaire le leur conseillait. Ce résultat illustre la force du conseil des praticiens, à condition que….

Continuer ...
Continuer ...

Trois ans pour isoler le virus BVD2 dans un troupeau laitier

Identifier les IPI et les éliminer ne suffit sans doute pas pour éradiquer la BVD, comme l’indique le cas clinique observé dans un troupeau de l’Est de la Belgique.

Les auteurs décrivent un cas clinique de BVD dans un cheptel de 179 bovins en zéro pâturage ...

Continuer ...
Continuer ...

Les vaccins sont mal conservés en élevage

Aucun réfrigérateur en élevage ne conserve les vaccins aux températures recommandées par les laboratoires fabricants. Telle est la conclusion de l’étude menée en janvier et août 2014 dans 19 exploitations du sud-ouest de l’Angleterre. ...

Continuer ...
Continuer ...

Un rôle clé du virus BVD dans les bronchopneumonies enzootiques

Le virus BVD est le pathogène le plus fréquemment isolé sur les écouvillons nasaux. Ce virus pourrait avoir un rôle majeur dans l’étiologie des bronchopneumonies infectieuses enzootiques (BPIE), notamment par son rôle immunodépresseur.

Ce constat provient de l’analyse de 1 614 prélèvements nasaux  ...

Continuer ...
Continuer ...

La circulation du virus BVD aggrave la mortalité des veaux

La mortalité des veaux serait un bon indicateur d’alerte de circulation du virus BVD dans un troupeau. Le vétérinaire pourrait l’utiliser pour sensibiliser l’éleveur à mettre en œuvre les mesures nécessaires de protection de son troupeau. Une étude rétrospective est réalisée sur les données sanitaires de trois troupeaux néerlandais. ...

Continuer ...
Continuer ...

La présence du BVD-2 confirmée en Belgique

 Le virus BVD type 2 est bien présent en Belgique et sans doute déjà responsable de pertes en élevages. Ce génotype a été identifié dans des échantillons de deux provenances entre août 2014 et avril 2016. ...

    

Continuer ...
Continuer ...

Le non-respect des règles compromet l’efficacité des vaccins et rend la vaccination inopérante

Le respect scrupuleux des programmes de vaccination est un facteur primordial pour le contrôle de la maladie. Les éleveurs pas plus que les vétérinaires n’ont...

Continuer ...
Continuer ...

La situation au regard de la BVD en Europe demeure extrêmement préoccupante

Les études de prévalence réalisées en Europe depuis la fin des années 70 jusqu’à ce jour montrent le caractère endémique de la BVDV dans tous les pays qui n’ont pas mis en œuvre une politique de contrôle...

Continuer ...
Continuer ...